ZOUDOU Artiste Singulier

Jean François Barrat sculpteur de papier à la La Roche sur Yon en Vendée 06 52 24 60 40

Au HANG-ART 21, venez appuyer sur le bouton !

Publié le 26 Mars 2017 par ZOUDOU in exposition personnelle

Comme THYA, venez appuyer sur le bouton,  dans l'alcôve N°2 à l'exposition HANG-ART N°21 qui a démarré hier tambour battant  et palpitant.

François Chauvet, juché sur son billot comme à son habitude, nous a présenté sa sélection très printanière, joyeuse de 15 artistes qui osent, osent comme jamais !

Ce sont des magiciens de la vie qui nous renvoient le miroir coloré de l'existence, peut-être il est vrai pour en cacher sa part d'ombre.

Mais après tout, plutôt que de se laisser aller dans le ressassement de nos tourments , choisissons de maquiller nos turpitudes  sous ses plus beaux atours. Et peut-être qu'ainsi, elles disparaîtront comme par enchantement...

C'est la leçon que nous propose les artistes de cette exposiion 21 du Hang-Art, tous les weekends et jours fériés jusqu'au 16 mai de 14h30 à 18h30.

 

En prime mon petit texte d'accompagnement sur le CIRCUS ZOUDOU

C'est un petit cirque de village, qui traîne sa peine perdue, brinquebalant, vaille que vaille. Il toussote, sanglote , se mue lentement tel un serpent sans queue ni tête. Il s'époumone vainement, il tricote instable sur ses gambettes infirmes. Moitié freak, moitié frac, il joue la peur du vide existentiel dans un poker insolent. Il joue faux sur tous les plants de salade, il joue les faux sanglantes, tue à perdre haleine les dernières apparences. Il est d'ici, de nulle part et de partout à la fois, dans le creux du ciel constellé de notre mémoire, dans l'ultimatum vénal de nos intérêts veineux. Il claironne sa triste mélodie repentante, il dansote sexy sur son piédestal estropié, il caracole en tête de gondole, il tintamarre dans le charivari des émotions à jamais évanouies. Il amuse, il rigole, puis il terrorise, il thésaurise : Oh ! la belle cuiller ! Oh ! le dadais royal ! Oh ! les cœurs serrés et les larmes de feu ! On se gausse par dessus les épaules, on lance des hula hoops interdits, on applaudit à corrompre, les gorges dévoyées. La foule qui frissonne, croit sa dernière heure venue. La foule qui exulte, bat à tout va , repousse au possible ses ultimes repentirs. Puis silence, plus rien sur la piste ! Alors, la page s'enroule dans son tapis volant, elle reprend sa route impeccablement en colonne ordonnée, évitant les chardons ardents , les ornières plombées. On la réclame un peu plus loin, virginale, pure, en fol espoir au carrefour des placards et sous des réverbères plaintifs. On l'attend de plus belle et ce désir furieux de circonvolutions, de parades illusoires est notre  véritable crève-cœur...

Zoudou février 2017

Au HANG-ART 21, venez appuyer sur le bouton !
Au HANG-ART 21, venez appuyer sur le bouton !
Au HANG-ART 21, venez appuyer sur le bouton !
Au HANG-ART 21, venez appuyer sur le bouton !
Au HANG-ART 21, venez appuyer sur le bouton !
Au HANG-ART 21, venez appuyer sur le bouton !
Commenter cet article